Sciences et technologies nucléaires

Encourager les sciences et technologies nucléaires

L’objectif est de fournir une expertise en science et technologie nucléaires afin de soutenir et de développer les capacités du Canada de manière rentable. EACL est responsable de l’élaboration du plan de travail fédéral sur les activités de science et technologie nucléaires et collabore avec les LNC afin d’exploiter l’expertise et les capacités des laboratoires afin de fournir des services techniques et des produits de recherche et de développement à des tiers sur une base commerciale.

 

Plan de travail fédéral sur les activités de science et technologie nucléaires

EACL surveille l’élaboration du plan de travail fédéral sur les activités de science et technologie nucléaires afin d’appuyer les priorités et les responsabilités fondamentales du gouvernement dans les domaines tels que la sûreté nucléaire, la sécurité, la non-prolifération, la lutte contre le terrorisme, l’énergie, la santé, la protection de l’environnement et les interventions en cas d’urgence. EACL s’est engagée, avec les ministères et organismes fédéraux, à élaborer un programme de travail qui répond à l’ensemble des besoins et priorités du gouvernement fédéral tout en assurant l’optimisation des ressources pour le Canada.

 

Par suite de cet engagement, le plan de travail fédéral sur les activités de science et technologie nucléaires d’EACL met l’accent sur cinq thèmes et activités de recherche : 1) l’aide au développement d’applications biologiques et la compréhension des incidences de la radiation sur les êtres vivants; 2) l’amélioration de la sécurité sur le plan national et international en appuyant la non-prolifération et la lutte contre le terrorisme; 3) la préparation aux situations d’urgence nucléaire et les interventions en cas d’urgence nucléaire; 4) l’assistance dans l’utilisation et le développement des technologies nucléaires de manière sûre, sécuritaire et responsable; et 5) l’aide à la gérance environnementale et à la gestion des déchets radioactifs.

 

Réacteur NRU

Le réacteur NRU continuera d’opérer jusqu’en mars 2018. Cette fonction comprend des activités de recherche et la production d’isotopes médicaux et industriels. La production régulière d’isotopes médicaux clés Mo-99 cessera en octobre 2016, conformément à la stratégie du gouvernement sur les isotopes médicaux. Cependant, comme il a été annoncé en février 2015, le réacteur conservera, jusqu’en mars 2018, la capacité de produire du Mo-99, qui servira uniquement dans l’éventualité improbable où la production mondiale ne suffirait pas pour répondre à la demande. Après mars 2018, le réacteur sera mis en état d’arrêt sûr.