Installation de gestion des déchets près de la surface

Les Laboratoires Nucléaires Canadiens ont présenté une proposition visant à construire une installation de gestion des déchets près de la surface (IGDPS) pour éliminer les déchets à faible niveau de radioactivité d'EACL. Les principaux moteurs de ce projet sont la priorité d'EACL de protéger l'environnement et son obligation de traiter de façon responsable ses déchets radioactifs.

Pourquoi maintenant ? 
L'installation permettra le nettoyage et l'assainissement des terres contaminées et la revitalisation du site de Chalk River.

  • Depuis la création du site de Chalk River au milieu des années 1940, des déchets radioactifs ont été créés suite aux activités de science et de technologie nucléaires. Par exemple, la production d'isotopes médicaux pour la détection et le traitement du cancer a créé des déchets radioactifs. Ces déchets sont actuellement stockés temporairement sur le site. 
  • Dans certains cas, les zones d'entreposage temporaire des déchets et les installations datant des années 1940, 50 et 60 ont entraîné la contamination du sol environnant. Bien que cette contamination soit confinée au site de Chalk River, elle doit être assainie afin de protéger l'environnement. 
  • Les activités de science et de technologie nucléaires ont également conduit à la contamination des bâtiments. Certains d'entre eux sont maintenant bien au-delà de leur vie utile et doivent être décontaminés et démolis afin d'assurer la sécurité et permettre la revitalisation du site.

Dans l'ensemble, l'installation aidera à protéger l'environnement contre les matières radioactives entreposées temporairement, les déchets provenant du déclassement des bâtiments contaminés situés près de la rivière des Outaouais et le sol contaminé qui sera déplacé vers une installation sécuritaire de haute technologie, conçue pour contenir les contaminants.

À propos de la technologie:
L’IGDPS assurera une meilleure protection à long terme de la rivière des Outaouais et de son environnement. L'installation de protection multicouche hautement technique isolera les déchets faiblement radioactifs de l'environnement et offrira un confinement amélioré et une protection accrue de l'environnement par rapport à ce qui est actuellement le cas au site de Chalk River.

La technologie d'élimination près de la surface est une méthode éprouvée et reconnue au niveau international pour l'élimination des déchets faiblement radioactifs. L'installation permettra l'élimination permanente de la grande majorité des déchets d'EACL entreposés provisoirement, ainsi que les déchets générés par les activités d'assainissement des sols contaminés, les activités de déclassement et la poursuite des activités des laboratoires nucléaires.

Qu'est-ce qui sera déposé dans l’installation?
Seulement les déchets radioactifs de faible activité seront placés dans l’installation. Ceux-ci comprendront les déchets radioactifs appartenant à EACL, dont la grande majorité (plus de 90%) se trouve déjà sur le site de Chalk River ou y sera produite en raison des activités scientifiques et technologiques nucléaires qui s’y poursuivent. Sur les 10% restants de déchets, environ 5% sont également des déchets appartenant à EACL mais qui sont actuellement situés sur ses autres sites, notamment le site de Whiteshell, situé au Manitoba. Le reste - moins de 5% - sera composé de déchets qui proviennent de petits producteurs canadiens comme les hôpitaux et les universités.

Qui décide?
EACL est propriétaire des Laboratoires de Chalk River et des déchets radioactifs qui s'y trouvent. En tant que société d'État fédérale, EACL a la responsabilité de prendre soin de ses déchets radioactifs afin de protéger l'environnement et les intérêts des Canadiens à long terme.

Les LNC gèrent les sites d'EACL en notre nom et possèdent une grande expertise dans la gestion et l'élimination des déchets radioactifs. À ce titre, nous avons demandé aux LNC de proposer des solutions pour l'élimination de nos déchets faiblement radioactifs.

EACL a approuvé le plan proposé par les LNC pour l’IGDPS et considère que l'installation proposée est une méthode appropriée pour la gestion des déchets radioactifs de faible activité.

Cela dit, seule la Commission canadienne de sûreté nucléaire a le pouvoir d'accorder des permis d'exploitation pour des activités nucléaires au Canada. C’est la Commission canadienne de sûreté nucléaire qui déterminera si l'installation proposée est sûre.

Pour en apprendre davantage : 
Les Laboratoires Nucléaires Canadiens fournissent des détails sur leur proposition sur le site Web. 

La Commission canadienne de sûreté nucléaire fournis également de l'information sur le projet sur le site Web.

Vous pouvez également en apprendre davantage sur le processus d'évaluation environnementale, y compris sur les façons de participer, sur le site Web de l'Agence canadienne d'évaluation environnementale.