Déclassement et gestion des déchets

EACL poursuit des activités en science et technologie nucléaires depuis des décennies. Bien que ces activités aient procuré d’importants avantages aux Canadiens et Canadiennes – par exemple la production d’isotopes médicaux utilisés pour la détection et le traitement du cancer – elles ont également produit des déchets radioactifs.

EACL gère les différents types de déchets radioactifs sur ses sites, notamment les déchets radioactifs de haute activité (combustible usé), de moyenne activité et de faible activité.

Plusieurs sites ou édifices ont également été contaminés par les activités de science et technologie nucléaires et doivent maintenant être décontaminés et démolis, et les déchets radioactifs éliminés ou gérés de façon adéquate et sécuritaire.

EACL doit remettre en état des sites (principalement aux Laboratoires de Chalk River) qui ont été contaminés en raison des pratiques passées de gestion des déchets radioactifs qui ne sont plus considérées acceptables en fonction des normes rigoureuses actuelles. 

EACL est également responsable de s’acquitter des responsabilités du Canada en ce qui a trait aux déchets radioactifs historiques de faible activité des sites où le premier propriétaire n’existe plus ou personne ne peut être tenue responsable et dont le gouvernement a accepté la responsabilité. Ces responsabilités englobent la décontamination et la gestion sécuritaire à long terme des déchets radioactifs historiques de faible activité dans les municipalités de Port Hope et de Clarington, en Ontario, conformément à une entente conclue avec ces dernières.

Plusieurs initiatives sont actuellement en cours afin de s’acquitter des responsabilités d’EACL en matière de déchets radioactifs. Ces dernières sont menées par les LNC et comprennent :

  • Installation de gestion des déchets près de la surface aux laboratoires de Chalk River, en Ontario
    • Les LNC ont présenté une demande pour lancer le processus d’approbations réglementaires, notamment une évaluation environnementale fédérale, pour une installation de gestion des déchets près de la surface visant la gestion des déchets radioactifs de faible activité d’EACL. Pour plus d’informations au sujet de cette proposition, veuillez consulter le site web des LNC.
  • Fermeture du réacteur NPD, en Ontario
    • Les LNC ont présenté une demande pour lancer le processus d’approbations réglementaires, notamment une évaluation environnementale fédérale, pour le déclassement in situ du réacteur. Pour plus d’informations au sujet de cette proposition, veuillez consulter le site web des LNC.
  • Fermeture du site des Laboratoires de Whiteshell, au Manitoba
    • Le déclassement des Laboratoires de Whiteshell se poursuit depuis plus d’une décennie, après l’approbation d’un cadre global de déclassement du site, la tenue d’une évaluation environnementale et la délivrance subséquente d’un permis de déclassement du site par la Commission canadienne de sûreté nucléaire. Depuis, les bâtiments redondants et inutilisés ont été démolis, et de nouvelles installations habilitantes pour la manutention des déchets ont été planifiées et construites.
    • Dans le cadre de ses activités de gestion des responsabilités du Canada en matière de déclassement et de gestion des déchets pour le compte d’EACL, les LNC ont mis de l’avant une proposition de déclassement in situ du réacteur de recherche WR-1 qui est situé sur le sites des Laboratoires de Whiteshell. Les LNC ont présenté une demande pour lancer le processus d’approbations réglementaires pour cette proposition, notamment une évaluation environnementale fédérale. Pour plus d’informations au sujet de cette proposition, veuillez consulter le site web des LNC.
  • Initiative dans la région de Port Hope
    • EACL est responsable de s’acquitter des obligations du Canada afin d’assurer la décontamination et la gestion locale et sécuritaire à long terme des déchets historiques de faible activité dans les municipalités de Port Hope et de Clarington, en Ontario. L’objectif de l’Initiative dans la région de Port Hope est de nettoyer et gérer de façon sécuritaire et à long terme environ 1,7 million de mètres cubes de déchets radioactifs de faible activité historiques dans les municipalités. Ces déchets proviennent de la transformation du radium et de l’uranium réalisée à Port Hope de 1933 à 1988 par Eldorado Nucléaire, une ancienne société d’État, et ses prédécesseurs dans le secteur privé.
    • L’IRPH englobe deux projets distincts : celui de Port Hope et celui de Port Granby. Pour plus d’informations au sujet de ces activités, veuillez consulter le site web de l'IRPH.
  • Bureau de gestion des déchets radioactifs de faible activité
    • EACL est responsable de s’acquitter des obligations du Canada dans le domaine de la gestion des déchets radioactifs de faible activité historiques au Canada. Ces obligations sont réalisées par le Bureau de gestion des déchets radioactifs de faible activité (exploité par les LNC).
    • Le Bureau de gestion des déchets radioactifs de faible activité gère les déchets radioactifs de faible activité historiques à divers emplacements de déchets situés un peu partout au Canada et a mené à bien des projets en Ontario, en Colombie-Britannique, en Alberta et dans les Territoires du Nord-Ouest. Le Bureau répond aux questions du public, mène des activités de consultation et de mobilisation des intervenants et établit des partenariats visant à résoudre les problèmes liés aux déchets radioactifs de faible activité historiques au sein des collectivités locales. Pour plus d’informations au sujet de ces activités, veuillez consulter le site web des LNC.