Énergie atomique du Canada limitée

Nouvelles

Déclaration conjointe d’EACL et les LNC sur la COVID-19

Collaboration entre les LNC et EACL pour faire face à la COVID-19

Au cours des dernières semaines, la pandémie de COVID-19 a causé l’interruption des activités des entreprises, des gouvernements et des citoyens partout dans le monde. La situation n’est pas différente pour Énergie atomique du Canada Limitée (EACL) et les Laboratoires Nucléaires Canadiens (LNC). En cette période de changements et d’activité internationale sans précédent, ces deux organisations doivent composer avec des décisions difficiles et exceptionnelles qui auraient semblé hypothétiques il y a quelques semaines seulement.

En tant que dirigeants d’EACL et des LNC, nous tenons d’abord à remercier tous nos employés respectifs pour la souplesse, la collaboration, le dévouement et le travail acharné dont nous avons été témoins au cours des dernières semaines. Nous sommes fiers de la façon dont nos employés respectifs se sont mobilisés pour relever les défis que présente la situation actuelle, pour surpasser les attentes, pour répondre aux nouveaux besoins qui surgissent à leur travail et pour s’occuper de leurs familles, leurs amis et leurs voisins à la maison.

Nous sommes conscients de l’incertitude inhérente à la situation et de l’ampleur du défi qui l’accompagne, et c’est ce qui rend le travail accompli au cours des derniers jours encore plus important. Nous tenons également à assurer nos employés respectifs qu’EACL et les LNC travaillent en étroite collaboration pour faire face à la pandémie et aux nombreux défis qu’elle présentent pour la poursuite sécuritaire et continue des activités des deux organisations. Nous partageons des intérêts, des activités et des objectifs communs, et cette situation internationale sans précédent nous oblige plus que jamais à nous serrer les coudes afin de comprendre et de gérer l’incertitude qu’elle apporte à notre travail.

Ainsi, nous reconnaissons que nos sites possèdent une expertise, des installations, des laboratoires et des équipements parmi les plus innovants et particuliers du Canada. Dans les moments comme ceux que nous vivons, tout le monde a un rôle à jouer. Nous collaborons étroitement pour comprendre comment l’effectif et les capacités uniques de nos organisations respectives peuvent être mis à contribution pour aider le Canada à faire face à cette pandémie. Nous savons que vous êtes tous prêts à relever ce défi. Le processus ne fait que commencer, mais vous pouvez vous attendre à recevoir de plus amples renseignements sur ces efforts dans les jours et les semaines à venir.

Entre-temps, continuons de nous entraider tout au long de cette crise de la COVID-19. Nous faisons de notre mieux pour protéger le personnel pendant cette période en suivant les directives des responsables de la santé publique, alors nous vous demandons de faire de même. Puisque la situation évolue rapidement, nous vous invitons à surveiller nos mises à jour régulières à l’intention des employés pour faire en sorte que l’intervention de notre équipe face à la COVID-19 soit coordonnée.

Nous sommes conscients que notre créativité, notre souplesse et notre collaboration seront encore nécessaires pendant un certain temps. Nous sommes impatients de poursuivre notre travail avec vous tous afin de relever ces défis ensemble.

Prenez soin de vous et continuez votre excellent travail.

Richard Sexton
Président-directeur général, EACL

Mark Lesinski                                                                                         Joe McBrearty
Président-directeur général, LNC                                                         Chef de l’exploitation, LNC

Déclaration d’EACL au sujet du COVID-19

À la lumière des circonstances changeantes entourant le COVID-19 et comme le font les institutions et organisations internationales et canadiennes, EACL se tient au courant de la situation actuelle et prend des précautions pour assurer la santé et la sécurité de ses employés, partenaires, collaborateurs, visiteurs et du public.

Par l’intermédiaire de son comité de santé et de sécurité, EACL continue de mettre à jour son plan et son protocole pour répondre au COVID-19, en se fondant sur les informations les plus récentes de l’Organisation mondiale de la santé, du gouvernement du Canada et des autorités provinciales de santé publique. À l’heure actuelle, EACL a mis en œuvre un certain nombre de mesures pour aider à réduire le risque d’infection et à ralentir la propagation du virus, notamment en éliminant les voyages non essentiels et en encourageant les employés à travailler à domicile.

Bien qu’à l’heure actuelle le risque pour les employés d’EACL soit faible, nous sommes conscients que la situation continue d’évoluer. EACL continuera à prendre des mesures pour atténuer les risques et se préparer à divers scénarios, en fonction des informations fournies par les autorités fédérales et provinciales.

EACL supervise également les mesures prises par les Laboratoires nucléaires canadiens (LNC) pour se préparer et assurer la poursuite de l’exploitation sécuritaire des sites d’EACL. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site web des LNC.

Communiqué de presse

Le département de l’Énergie des États-Unis (DOE), Énergie atomique du Canada limitée (EACL), et la Nuclear Decommissioning Authority du Royaume-Uni (NDA) concluent un accord sur l’échange de renseignements en matière de remise en état des lieux et de gestion des déchets radioactifs

Le 8 mars 2020 — Les dirigeants des programmes de décontamination du bureau de la gestion de l’environnement du département de l’Énergie des États‑Unis (DOE), d’Énergie atomique du Canada limitée (EACL) et de la Nuclear Decommissioning Authority du Royaume‑Uni (NDA) ont conclu un accord aujourd’hui afin de poursuivre leurs ententes de collaboration déjà bien établies et de favoriser la collaboration entre les trois organisations. William « Ike » White, conseiller principal au sous-secrétaire de la science responsable du bureau de la gestion de l’environnement du DOE, Alastair MacDonald, Vice-président, déclassement et gestion des déchets au nom de Richard Sexton, président et premier dirigeant d’EACL, et Adrian Simper, directeur du groupe stratégie et technologie de la NDA, ont signé l’accord au cours d’une cérémonie tenue au Waste Management Symposia 2020 à Phoenix, en Arizona.

L’accord trilatéral officialise les récentes collaborations entre les trois organisations dans des domaines comprenant la gestion des infrastructures vieillissantes, le déclassement in situ / le démantèlement et l’administration des installations de gestion des déchets près de la surface, des activités qui constituent toutes des préoccupations importantes pour les trois pays dans les efforts qu’ils déploient pour améliorer le nettoyage sûr et efficace d’anciens sites. L’accord établit une structure de gouvernance officielle pour s’assurer que les activités ciblent des domaines plus probablement avantageux sur le plan de la sécurité, de l’efficience et de la remise en état des lieux en temps opportun, et que les mesures proposées sont soutenues aux plus hauts niveaux.

« Collaborer avec nos homologues et partager nos meilleures pratiques chaque fois que c’est possible contribuera à assurer que nous apprenons tous les uns des autres, » a déclaré William « Ike » White. « La capacité de réaliser des projets technologiques communs, d’échanger du personnel et de procéder à des évaluations de programmes entre pays enrichira les capacités de nos gens, et permettra à chacun de nous de tirer parti de nos ressources collectives alors que nous nous attaquons à certains des défis environnementaux les plus exigeants. »

« Nous travaillons tous énormément, mais nous nous heurtons à des écueils quand il s’agit de décontaminer nos sites et gérer efficacement nos déchets pour mieux protéger l’environnement et la santé et la sécurité de nos collectivités, tout en veillant à optimiser la valeur apportée, » a déclaré Richard Sexton. « L’annonce d’aujourd’hui indique clairement que, grâce au partage de nos connaissances et de nos meilleures pratiques, nous pouvons nous appuyer sur l’expérience de nos homologues et compter sur l’expertise voulue pour trouver des solutions sûres à des problèmes communs, laissant ainsi un meilleur héritage aux générations à venir. »

Adrian Simper a précisé « Nous collaborons de façon bilatérale depuis plusieurs années avec nos voisins d’Amérique du Nord. Cette collaboration nous a permis à tous de tirer parti de nos expériences respectives dans des cas de décontamination plus délicats. La concentration de nos forces dans le cadre de cet accord est une suite logique et nous fournit l’occasion unique d’intensifier nos missions individuelles et de mieux gérer nos responsabilités environnementales. »