Énergie atomique du Canada limitée

Nouvelles

Le Canada et les États-Unis annoncent la réalisation du projet d’expédition de matières résiduelles de cibles liquides

Énergie atomique du Canada limitée (EACL) et l’Administration de la sécurité nucléaire nationale du département de l’énergie des États- Unis (United States Department of Energy’s National Nuclear Security Administration (DOE/NNSA)) ont annoncé aujourd’hui la réalisation d’un projet pluriannuel visant à rapatrier des matières résiduelles de cibles liquides à base d’uranium hautement enrichi à partir des laboratoires de Chalk River, en Ontario, Canada, vers le site de Savannah River à Aiken, en Caroline du Sud.

Ce matériau était le sous-produit de la production d’isotopes médicaux du réacteur national de recherche universel (NRU) d’EACL. Bien que le réacteur de Recherche National Universel (NRU) soit mis à l’arrêt, il a produit pendant de nombreuses décenniesdes isotopes médicaux utilisés pour le traitement et le diagnostic du cancer et d’autres maladies. Les isotopes du réacteur NRU ont permis d’aider des millions de personnes à l’échelle internationale. Les isotopes médicaux ont été produits en utilisant de l’uranium hautement enrichi fourni par les États-Unis.    

Le projet d’expédition, qui a débuté en 2017 et s’est terminé en août 2020, a impliqué 115 expéditions par camion, ce qui a permis de rapatrier plus de 161 kilogrammes d’uranium hautement enrichi. Au cours des quatre années, les cargaisons ont parcouru plus de 240 000 kilomètres de transport sûr et sécuritaire, ce qui équivaut à six fois le tour de la terre.   

Ensemble, la réalisation de cette campagne d’expédition, ainsi que la campagne récemment achevée de combustible nucléaire usé provenant du réacteur national de recherche universel (NRU) et du réacteur de recherche expérimental (NRX) ont permis de rapatrier plus de 367 kilogrammes d’uranium hautement enrichi (UHE).  

Ce projet a non seulement permis de réduire les responsabilités et les risques environnementaux pour le Canada, mais répond également à nos objectifs de sécurité nucléaire et de non-prolifération en réduisant la disponibilité de la matière. La matière sera convertie pour être réutilisée dans des réacteurs nucléaires conventionnels qui produiront une électricité fiable et à faible teneur en carbone.  

Les matières résiduelles de cibles liquides ont été rapatriées aux États-Unis dans le cadre du Programme d’acceptation du combustible nucléaire irradié des réacteurs de recherche étrangers d’origine américaine, qui a été créé en 1996 par les États-Unis, avec pour mission de rapatrier le combustible nucléaire irradié d’origine américaine et d’autres matières nucléaires de catégorie militaire provenant de sites civils à travers le monde.     

Les Laboratoires nucléaires canadiens, le Bureau de la gestion environnementale du département de l’énergie (Department of Energy’s Office of Environnemental Management), Savannah River Nuclear Solutions et le Laboratoire national de Savannah River ont été des partenaires clés et ont tous contribué au succès de cette campagne. EACL et le l’Administration de la sécurité nucléaire nationale du département de l’énergie des États- Unis continuent d’explorer le rapatriement d’uranium hautement enrichi et d’autres matières au cours des prochaines années. 

Communiqué de presse (en anglais seulement) de l’Administration de la sécurité nucléaire nationale du département de l’énergie des États- Unis (United States Department of Energy’s National Nuclear Security Administration (DOE/NNSA)) : https://www.energy.gov/nnsa/articles/united-states-canada-complete-nuclear-material-shipping-campaign