Énergie atomique du Canada limitée

Gestion responsable
de l’environnement

Initiative dans la région de Port Hope

L’Initiative dans la région de Port Hope (IRPH) rend compte de l’engagement du gouvernement du Canada à dépolluer et à gérer de façon sécuritaire les déchets radioactifs historiques de faible activité actuellement situés dans les municipalités de Port Hope et de Clarington, en Ontario.

L’objectif est de gérer en toute sécurité environ 1,7 million de mètres cubes de déchets radioactifs historiques de faible activité. Des installations modernes de gestion des déchets à long terme ont été construites dans chaque municipalité et reçoivent désormais les déchets qui proviennent des installations actuelles de gestion des déchets, ainsi que d’autres déchets situés dans la région.

L’IRPH est une solution recommandée par la collectivité à l’égard d’un problème environnemental de longue date et devrait être terminée d’ici 2024. L’IRPH est exécutée en deux projets : le projet de Port Hope et le projet de Port Granby. Les Laboratoires Nucléaires Canadiens (LNC) exécutent l’IRPH au nom d’EACL. Pour plus de renseignements sur l’IRPH, consulter le site Web des LNC.

Port Hope

Le projet de Port Hope prévoit la dépollution d’environ 1,2 million de mètres cubes de déchets radioactifs historiques de faible activité de sites situés dans Port Hope, la construction d’un monticule technique de confinement et la surveillance et la gestion à long terme de la nouvelle installation de gestion des déchets près de la surface.

Le site de la nouvelle installation de gestion des déchets près de la surface est situé dans la municipalité de Port Hope. Les déchets du site actuel ont été excavés et placés dans le nouveau monticule.

L’objectif premier du projet de Port Hope est de ramener les sites restaurés à leur état antérieur à la construction ou à un meilleur état, dans le but de créer des zones à usage récréatif, par exemple des sentiers pédestres et un belvédère.

Port Granby

Le projet de Port Granby est une initiative pour la gestion sûre et à long terme des déchets radioactifs historiques de faible activité situés dans la municipalité de Clarington. Environ 450 000 mètres cubes de déchets radioactifs historiques de faible activité sont transférés d’une installation de gestion des déchets existante située sur la rive du lac Ontario vers une nouvelle installation de gestion des déchets près de la surface, située à environ un kilomètre au nord du site actuel.

Foire aux questions

Quelle est la provenance des déchets à l’origine de ces projets?

Il s’agit de déchets provenant des activités antérieures de raffinage du radium et de l’uranium d’une ancienne société d’État, Eldorado Nucléaire, et de ses prédécesseurs du secteur privé.

Quel sera le mode de transport des déchets?

On utilise des camions couverts pour transporter les déchets de leur lieu actuel à l’installation de gestion des déchets. Les camions sont soigneusement contrôlés avant leur départ du site de restauration après leur chargement et avant leur départ de l’installation de gestion des déchets après qu’ils aient déchargés leurs déchets.

À Port Hope, les camions suivent des trajets de transport prédéterminés afin de réduire au minimum les répercussions sur la collectivité et l’environnement.

À Port Granby, les camions peuvent éviter les voies publiques en empruntant une route interne de transport des déchets.

Quel est l’aspect de l'installation de gestion des déchets près de la surface? Est-il sécuritaire?

Les installations de gestion des déchets près de la surface à Port Hope et à Port Granby sont de conception analogue. Les déchets faiblement radioactifs sont confinés dans une installation de gestion des déchets près de la surface qui isole les déchets de l’environnement par un revêtement multicouches et des systèmes de couverture. Le monticule confine les déchets dans les épaisses couches supérieures, inférieures et latérales de matériaux naturels et artificiels empêchant que les contaminants pénètrent dans les eaux souterraines et que les précipitations et la neige fondante s’infiltrent dans le monticule.

Les systèmes de surveillance installés à l’intérieur et sur le périmètre du site de l’installation de gestion des déchets permettront de garantir la sûreté et la sécurité de façon durable.

Les rayonnements à la surface se situeront au niveau de fonds normaux, lorsque le monticule aura été chapeauté et fermé. La sécurité et le rendement de l’installation de gestion des déchets près de la surface feront l’objet d’une étroite surveillance au cours de la construction et pendant des centaines d’années à venir.

Y a-t-il des dangers pour l’environnement immédiat?

L’IRPH a pour objet la dépollution des déchets historiques de Port Hope et de Clarington d’une façon responsable sur le plan environnemental afin de laisser un héritage honorable pour l’avenir. 

Deux usines d’épuration des eaux usées ont été construites expressément à l’égard de ces projets pour traiter toutes les eaux recueillies aux installations de gestion des déchets pendant et après la construction.

Les usines ont été conçues pour traiter une vaste gamme de contaminants, dans un processus à deux étapes, soit une épuration biologique, suivie par une épuration par osmose inverse, garantissant que les eaux résiduelles traitées satisfont à toutes les exigences pour être déversées dans le lac Ontario.

Quel sera l’aspect des sites une fois les projets complétés?

À Port Hope, les sites restaurés seront rendus à ce qu’ils étaient avant la construction ou encore mieux et on estime que le monticule pourrait servir à des fins de loisirs, par exemple des sentiers pédestres et un belvédère. La municipalité de Port Hope travaille à la préparation de plans de réaménagement

À Port Granby, le monticule aura la forme d’un relief naturel et sera incliné de manière à ressembler aux drumlins existants dans la région. Après que les déchets auront été enlevés du site existant, ce dernier sera restauré et retourné à son état naturel. L’avenir du site, y compris son utilisation, reste à determiner.