Énergie atomique du Canada limitée

Nouvelles

EACL organise un atelier sur le plan de travail fédéral en sciences et technologie nucléaires

EACL organise un atelier sur le plan de travail fédéral en sciences et technologie nucléaires

Cet automne, EACL a été l’hôte d’un atelier sur le plan de travail fédéral en sciences et technologie nucléaires à Ottawa. L’objectif était de diffuser les résultats des activités de recherche et de développement menées par les Laboratoires Nucléaires Canadiens dans les domaines de la santé, de la sûreté et de la sécurité, de l’énergie et de l’environnement.

Pendant cinq jours, plus de 400 participants se sont réunis pour se renseigner sur les progrès scientifiques et technologiques récents et pour créer de nouvelles possibilités de collaboration et de liens dans l’ensemble du secteur. Les participants représentaient une multitude d’organisations, y compris des ministères et organismes fédéraux, des universités, des établissements de recherche internationaux et l’industrie.

« Nous sommes très encouragés par la forte participation et les nombreux liens qui ont été établis entre les secteurs, les régions et les disciplines. Cela ne fera qu’accroître l’impact des activités scientifiques menées aux Laboratoires de Chalk River », a déclaré Shannon Quinn, vice-présidente, Sciences, technologie et surveillance commerciale d’EACL. « En fait, la science et la technologie nucléaires sont beaucoup plus vastes que ce à quoi les gens pourraient s’attendre. Nous avons des projets passionnants qui progressent: la prochaine génération de traitements contre le cancer, le déploiement de petits réacteurs modulaires au Canada et la cybersécurité des infrastructures essentielles, pour n’en nommer que quelques-uns. Ensemble, nous faisons progresser la science et l’innovation au profit du Canada et des Canadiens ».

Pour en savoir plus sur nos priorités en science et technologie nucléaires, consultez notre site Web.

Nomination de Richard Sexton comme président et premier dirigeant d’EACL

Le 7 février 2018, le gouvernement a nommé Richard Sexton comme président et premier dirigeant d’EACL pour un mandat de deux ans. Richard est à la tête d’EACL en tant que président et premier dirigeant par intérim depuis près d’un ans, et a servi également pendant près d’un an en tant qu’agent principal de la transition.

Richard compte 32 ans d’expérience dans le déclassement et la gestion des déchets. Il a entre autres exercé son leadership aux sites de déclassement de Magnox et Sellafield au Royaume-Uni, et de Rocky Flats et Connecticut Yankee aux États-Unis, tous des projets qui comptent parmi les plus imposants et les plus complexes au monde. Plus récemment, Richard a occupé le poste de chef de l’exploitation aux sites à activité accélérée pour les réacteurs Magnox, où il était responsable de mettre en place des changements stratégiques transformationnels, une approche en matière d’exécution, des coûts et des échéanciers. Richard s’appuie également sur une vaste expérience dans la gestion des relations entre divers intervenants.

À titre de président et premier dirigeant d’EACL, Richard continuera de mener l’organisation dans son rôle de surveillance et s’assurera que les priorités du gouvernement soient réalisées de façon sécuritaire et efficace dans le cadre du modèle d’organisme gouvernemental exploité par un entrepreneur.

Richard est titulaire d’une maîtrise en génie sanitaire radiologique de l’Université Northwestern, d’un baccalauréat en chimie et d’une certification (Partie 1) de l’American Board of Health Physics. Il a également publié de multiples articles et présenté des exposés sur le déclassement. Richard possède aussi deux brevets relatifs à du matériel de détection des radiations.