Énergie atomique du Canada limitée

Nouvelles

Le Secrétaire parlementaire Paul Lefebvre visite les Laboratoires de Chalk River pour mettre en valeur les nouveaux bâtiments en bois d’ingénierie

Le Secrétaire parlementaire Paul Lefebvre visite les Laboratoires de Chalk River pour mettre en valeur les nouveaux bâtiments en bois d’ingénierie

Paul Lefebvre, secrétaire parlementaire du ministre des Ressources naturelles, a participé aujourd’hui à une cérémonie d’inauguration de l’une des nouvelles installations des laboratoires de Chalk River. Géré par les Laboratoires nucléaires canadiens (CNL), au nom d’EACL, le campus de Chalk River est le laboratoire nucléaire national du Canada et est un important centre de recherche et d’innovation.

EACL investit 1,2 milliard de dollars dans le renouvellement des infrastructures scientifiques et de soutien du site des laboratoires de Chalk River. L’objectif est de revitaliser le site et de le transformer en un campus scientifique et technologique nucléaire de classe mondiale et à la pointe de la technologie, qui profitera aux Canadiens dans des domaines aussi divers que la santé, l’énergie propre, la sûreté et la sécurité et la protection de l’environnement.

La nouvelle installation de soutien est l’un des nombreux nouveaux projets de construction du campus de Chalk River qui sont conçus et construits à l’aide d’une nouvelle génération de produits en bois de masse. Ce matériau représente une approche de construction durable et met en évidence l’engagement d’EACL et des LNC en matière de construction écologique et de gestion de l’environnement.

Ces projets bénéficient d’un soutien financier de 3,9 millions de dollars dans le cadre du programme de construction verte en bois (CVBois), et la visite du secrétaire parlementaire Lefebvre a lieu alors que le Canada célèbre le 100e anniversaire de la Semaine nationale des forêts. Le programme CVBois, administré par Ressources naturelles Canada, vise à accroître l’utilisation du bois dans les projets d’infrastructure en tant que matériau de construction durable.

« Cet audacieux projet nous montre tous les avantages qu’il y a à utiliser des produits de bois massif pour construire des bâtiments industriels. Il confirme notre statut de chef de file de la transition vers un avenir sobre en carbone, » a mentionné Paul Lefebvre, Secrétaire parlementaire du ministre des Ressources naturelles.

« La revitalisation des Laboratoires de Chalk River est essentielle pour nous aider à relever les défis de demain, y compris la construction d’un avenir à faible teneur en carbone », a ajouté Richard Sexton, président et premier dirigeant d’EACL. « L’utilisation de bois canadien pour nos nouvelles installations s’inscrit dans le cadre de notre engagement en matière de gérance environnementale. En construisant un campus de science et de technologie nucléaire durable et de classe mondiale, nous nous positionnons à l’avant-garde de la science et de l’innovation. »

Joe McBrearty, président et directeur général des LNC, a également commenté : « Grâce à l’investissement en capital d’EACL, les LNC continuent de faire avancer notre vision d’un campus revitalisé et dynamique. Les nouveaux bâtiments ont été conçus en tenant compte des performances environnementales et permettront d’améliorer considérablement l’efficacité de l’exploitation du site. »

Les nouveaux bâtiments présentés dans le cadre de la visite comprennent un complexe logistique et une installation de soutien qui serviront d’importantes installations habilitantes pour le site. Ils complètent les investissements récents dans des installations scientifiques telles que le laboratoire d’hydrogène de 55 millions de dollars, le laboratoire de tritium de 40 millions de dollars et le bâtiment Harriet Brooks de 100 millions de dollars pour la science des matériaux.

Avis de la réunion publique annuelle d’EACL 2020

Énergie atomique du Canada Limitée (EACL) tiendra une réunion publique virtuelle le 30 septembre 2020. La réunion permettra d’en apprendre davantage sur les réalisations de la dernière année ainsi que sur les plans d’avenir de l’organisation.

Jim Burpee, président du conseil d’administration d’EACL, et Richard Sexton, président et premier dirigeant, présideront la réunion et seront disponibles pour répondre aux questions du public.

La réunion aura lieu virtuellement, par l’entremise d’une webdiffusion en direct à partir du site Web d’EACL.

Date et heure :
Le 30 septembre 2020
19h à 20h30 (heure avancée de l’est)

Inscription à l’avance pour la rencontre publique ici.

Les personnes qui participeront à la webdiffusion en direct et qui désirent poser des questions devraient envoyer leurs questions à l’avance à communications@aecl.ca. Cette boîte de réception sera également surveillée pour toute question reçue pendant la réunion. Nous ferons de notre mieux pour répondre aux questions reçues par courriel pendant la réunion, dans le temps prévu. Des réponses aux questions qui n’auront pas été répondues faute de temps seront envoyées directement aux requérants.

Pour de plus amples informations, veuillez nous contacter :
communications@aecl.ca
1-888-220-2465

EACL prolonge le contrat d’OGEE

Énergie atomique du Canada limitée (EACL) a exercé son option pour prolonger la durée du contrat détenu par le gouvernement et exploité par un entrepreneur (OGEE) pour la période anticipée de 10 ans.

Le contrat d’OGEE avait une durée initiale de six ans avec une option de prolongation de quatre ans. La décision d’EACL d’exercer l’option de quatre ans a été prise sur la base du rendement à ce jour des Laboratoires nucléaires canadiens (LNC) et de l’Alliance nationale de l’énergie canadienne (ANEC), et du besoin continu des programmes de travail présentement en cours dans le cadre du contrat.

Cette décision est le résultat du travail ardu, de l’expertise et de l’expérience des plus de 3000 personnes œuvrant au sein des LNC, qui réalisent d’importantes activités scientifiques et de gestion de l’environnement pour le Canada, sur les sites d’EACL à travers le pays.

Cette prolongation du contrat permettra de poursuivre les travaux essentiels à la revitalisation des laboratoires de Chalk River, afin de permettre une innovation nucléaire continue et de classe mondiale pour les décennies à venir. Elle permettra également de poursuivre sans interruption d’importants travaux concernant la gestion responsable de l’environnement, dans l’intérêt de tous les Canadiens et des générations futures.